Archive for category Girly & Co

Girls just wanna have fun!

Il était 8h30 quand le réveil sonnait.

J’avais à peine dormi 4h, je sentais mon corps tremblant encore des effluves alcoolisées de la veille. Quand à minuit j’avais quitté Camille et les autres je n’avais pas voulu rentrer tout de suite et l’avais appelé.
Depuis presqu’un mois il était devenu mon activité illicite nocturne… Dès que je finissais un diner, une soirée chez des amis, en regagnant ma voiture, je regardais ma montre pour voir à quelle heure je pourrais être chez lui… Je le considérais comme un digestif, une conclusion à une bonne soirée passée ailleurs, avec d’autres.
J’étais arrivée chez lui vers 3h, aussi fraiche qu’on pouvait l’être après avoir bu presqu’une bouteille de champagne… Il n’avait pas d’exigence sur mon état, je pouvais aussi bien arriver à 4 pattes, dans un état proche du coma éthylique, l’important était que je vienne et que l’on fasse l’amour.

A peine arrivée, j’avais déjà envie de lui. Grand, sec, avec des yeux bleus, gris, pétillants, il dégageait une confiance et une certaine fébrilité qui me troublaient. Les cheveux en bataille et ses lunettes bien trop moches à mon gout, n’avaient néanmoins pas raison de cette attirance que j’avais pour lui.
La première fois que je l’avais vu c’était à l’anniversaire d’une amie en commun. Une soirée bien arrosée, où je m’étais donnée pour mission de trouver une proie. Il y a des moments où même une femme peut devenir un prédateur… Les hommes ne s’en rendent juste pas compte…

« Bon Bruce j’ai mis ma mini robe moulante, mon push up, mes résilles, ce soir je pécho! »
« Tu sais bien que même sans ça… »
« Garde ton baratin pour les jours ou je me sentirai moche et grosse!… Mais je me mets en mode chasseuse du désert là. Dès que j’en vois un qui me plait je le kidnappe et je lui viole la bouche »
« LoL »
« Oui LoL! »

rachel

 

Il faut dire que cela faisait un mois que je vivais une relation fantôme avec une sorte d’icone. Un beau mannequin avec une libido inexistante. Frustration, excitation… avec un verre de vin je serais déjà sur les startings blocks.

A 23h j’arrivais chez Emma. Une boite à sardine Un studio dans Paris remplis de gens collés les uns aux autres. Bruce était déjà là depuis 2h! Je cherchais Emma pour lui filer ma bouteille et lui asséner un big Happy Birthday dans les oreilles!

« Ah te voilà Enfin! »

« Happy birthday ma poule! Bon où sont tes targets meufs? »
« Lui et lui, le reste jte les laisse… »
« Ah ouais…finalement rien pour moi… bon où sont les verres? »

Au bout d’une heure et 2 verres j’étais vraiment faite! A minuit j’ouvrais la porte d’entrée pour chercher Emma (nous n’avions plus de verre pour boire, c’était dramatique!). Elle était sur le palier en train d’accueillir les retardataires. C’est là je vis La Target!

Il y a des moments où on se sent belle, bien dans sa peau, au point de se croire invincible et irrésistible… ce moment arrive souvent après les deux verres qui m’ont rendue pompette! Bref je l’ai regardé, il m’a regardée, on s’est regardés. Vite je suis allée voir Bruce pour lui designer ma cible.

« Lui! »
« Ah ouai beau gosse! »

Un peu plus tard, j’ai eu l’impression d’être dans un teenmovie US. Moi qui parlais et riais aux éclats avec Bruce et ma clique, tout en faisant du fixing oculaire à m’en décoller la rétine vers La Target.

 

seduce

Je le sentais aussi à fond que moi quand il s’approcha enfin…

Impossible de me souvenir de ses premières paroles à ce moment-là. Je me souviens de son attitude, de ce qu’il dégageait. Une phrase néanmoins m’est restée quand je lui ai demandé si par hasard il avait une meuf…

« … euh oui… mais tu m plais grave…ça te dérange?… »
« Non jm’en fous! »

Voilà comment cette sex story a commencé. Un peu d’alcool, une meuf en chaleur, un mec infidèle, « avide des femmes » selon une expression qu’il me sortira plus tard…

J’avais un pressentiment ce soir-là… Nous venions de faire l’amour, c’était très bien (dans mon top 5 le petit chéri!). Il voulait que je reste. J’avais refusé, mais à 3h du matin j’étais crevée et je peinais à m’extirper du lit. Il s’était mis sur son ordinateur et commençait à me faire écouter les morceaux de musique qu’il faisait… Il peignait, il faisait de la musique… l’artiste maudit, pauvre, ivre d’alcool et de sexe par excellence!

 

lit

Pendant que j’écoutais sa musique je me laissais aller, je fermais les yeux et je plongeais dans son âme. Sa musi

que était profonde, un peu torturée, le rythme tout à fait comme j’aime… Soudain je me levais presqu’en sursaut!

« Bon j’y vais! »

En dix minutes, après deux trois embrassades destinées à me faire rester, j’étais dehors!

Non je ne voulais pas le connaitre au delà de la position horizontale, ni même en état de sobriété, avancé! Je ne voulais pas connaitre son âme. Ne pas m’attacher! Je voulais qu’il reste une parenthèse nocturne, un secret, une animation dans mes sorties nocturnes…

Et là je me mis à réfléchir. Réfléchir c’était déjà prendre une décision.
Je ne voulais plus le revoir. Je pensais à sa copine, j’avais de la peine pour elle, je me sentais atrocement coupable, je l’enviais aussi. Savait-elle que son mec avait une telle profondeur, une telle énergie créative? Oui sa musique m’avait touchée. Je n’en revenais pas!
Je ne voulais plus le revoir.

Je ne le revis plus.

 

 

 

 

Tags: , , , , ,

4 Comments

Isn t it ironic?

Don’t ya think?

Oh Alanis ma belle ta voix de country rockeuse hypster me manque… non j deconne j’ai jamais pu te blairer. Mais tes chansons sont comme un vieux chewing gum fondu sur le quel on marche en plein été et qu on arrive pas à virer… #AlanisJaimePas

alanis-morissette-ironic-video[1]

What is it ironic en fait? Ben la vie la vraie Auchan! 2 weeks ago (tu sais qu’ici tu peux apprendre l’anglais, c’est pour ça que tu reviens lire mon blog) je racontais ma « pas tout à fait » relation avec un « pas tout à fait » vrai mec qui faisait pas « tout à fait l’amour » (ce détail je l’ai omis la dernière fois parce que je trouvais dejà qu’il avait beaucoup de tares le pauvre petit.

Depuis j’ai eu la relation la plus courte de ma vie! 15h! Evidemment ce n’est pas une relation, on pourrait appeler ça un intermède, un interlude, une virgule, une barre d’espace?

Today c’est au tour de Nicolas (après José c’est Nico qui prend le relais) de faire une breve apparition dans ma vie. Alors last week j’ai diné avec un mec, mercredi soir. Le mec sympa, passionant/passionné, encore un mec avec des étoiles dans les yeux quand il te parle de son taf. Réalisateur de son etat! WoW! Après le cas du José j’etais un peu en mode détente distante. En plus on etait pas dans le meme level physiquement. Oui je l’avoue le physique c’est ultra important! Ah pardon ça veut dire qu’il etait moins beau que moi, en toute subjectivité (mode garce : on)

Bref apres des echanges sur nos vies respectives, notre boulot, nos points communs, la paix dans le monde etc, le mec m’a sorti cash qu’il me trouvait jolie qu’il avait envie de m’embrasser etc. C’etait beau! comme dans un conte de fées! Après des bisous minidoux il était temps de rentrer pour moi. Dans le conte de fée, Cendrillon se casse à minuit, moi j’ai poussé jusqu’à 1h.

Evidemment il aurait voulu qu’on pousse aussi jusque chez lui…

Si je suis assez basique dans la mesure ou je prefere un beau qu’un moche, les discours du genre : « j’aime voyager » « je ne suis jamais chez moi je suis entre New York et PAris » blablabla, ne m’impressionne pas. Je ne suis pas une meuf blasée, je me dit juste que pour voyager j’ai mes potes, et que si le mec est entre Paris et NYC ben c’est cool pour lui et il devrait ouvrir un blog pour raconter sa vie dans l’avion!

Bref. En rentrant j’ai eu plein de messages, outre le traditionnel mais necessaire « j’espere que tu es bien rentrée, j’ai passé une tres bonne soiree ». J’ai eu le droit à

« J’aurais voulu que tu restes »
« Je ne dois pas te motiver suffisament, sinon tu serais venue chez moi… »
« L’Amour… »

Et la j’ai buggué, comment apres 2h passés ensemble il pouvait me sortir ce mot! Je lui ai dit « le mot Amour est un peu too much à ce stade pour moi », et la il m’a répondu « mais si tu n’y penses pas apres avoir embrassé un mec c’est soit que tu es à 3grammes soit que t’as rien compris à la vie »

J’ai opté pour la 3eme solution. Me brosser les dents, aller faire pipi, me mettre au lit et dormir. Il etait 2h30 j’etais morte.

Le lendemain j’ai découvert que Nico s’etait enervé du fait que je n’ai pas répondu et a sous entendu que j’etais peut etre avec un autre mec. Là j’ai pensé

« Alors José etait completement non interessé par ma vie, Nico lui a décidé que 2h de relation etait suffisante pour avoir des exigences, un avis et m’insulter… »

J’ai dit que ce n’etait pas la peine de continuer l’aventure. J’ai tapé « 2″.

« Nicolas, l’aventure se termine ici, les votes sont unanimes et cette sentence est irrévocable… »

p8lw52[1]

Tags: , , , , , ,

3 Comments

Deeper underground

Faut-il avoir été malheureux un jour pour ressentir « de vraies choses », pour avoir de vrais sentiments, forts, profonds et passionnés?

crying-man

Vous avez 4heures! :)

Cette année 2013 est riche en rebondissements relationnels, je ne dis pas « amoureux » ce serait galvauder le mot, de toute façon je ne le connais plus, lui et moi sommes fachés…

Il y a peu je me suis séparée d’un gentil garçon bien sous tout rapport avec un profil parfait. Grand, beau, intelligent (jusqu’à un certain point sinon je serais toujours avec ;) ) bonne situation (=un job, un appart, un scoot). Aucune fausse note. Un mec tout droit sorti d’Helene et les garçons (avant le coming out de José et Nico).

Mais voilà, votre bloggeuse merdeuse n’aimant pas les choses lisses a commencé à creuser.

Il y a des fois où l’on se dit que « Imbecile heureux » serait le meilleur des statuts de l’Homme! Ne pas reflechir, ne pas se projeter, ne pas anticiper. Juste vivre l’instant present avec celui qui se tient à coté de soi sans essayer de l’analyser. Sans essayer de le deviner, de le comprendre et donc de l’aimer! Car oui la demarche est bien celle ci. Pour aimer l’autre il faut le comprendre, le decrypter, se l’approprier (oui c’est un peu barbare comme tournure mais attends la suite c’est cool), tout ça pour trouver le point d’ancrage. Ce point qui te fera l’aimer et rester à ses cotés #PoeticLoverStyle

Poetic_lover_amants_poetiques_front

J’ai pas compris le sens, mais c’est beau!

Pour trouver ce truc super profond il y a differentes methodes. Discuter, parler de sa vie, de sa famille, de son boulot, de sa passion, de sport, de musique… Chaque sujet permettant de s’enfoncer un peu plus dans l’ame de l’autre.

Oui tomber amoureux c’est comme faire de la spéléologie! On ne connait pas la profondeur de la grotte mais on souhaite qu’elle soit sans fin…

Pour moi c’est celà tomber amoureux. J’en reviens à mon José, oui je l’appellerai José. Ce dernier aussi parfait en surface soit-il ne m’a pas laissée une seule fois voir ce qu’il y avait à l’interieur. Les jours passants, meme si nous étions de bons potes de rigolade et que le galochage etait irreprochable, je n’ai pu m’attacher à cette image.

Quand tu sens le potentiel d’un mec/d’une relation, tu es frustrée qu’il ne se passe rien!

Et c’est bien là que le concept d’imbecile heureux prend tout son sens. Pourquoi ne pas m’etre « contentée » d’une petite amourette d’ado où nous parlerions de Jessica la bimbo conne de la classe, du bac blanc qui arrive et de la bouf degueux de la cantine… Car oui ma derniere relation a ressemblé à cela.

Sac à dos
Centre commercial / H&M
La bouf de chez « Pret A Manger, qui aurait pu etre celle du McDo
Les histoires de potes qui nous soulent avec qui on s’embrouille 
Les dossiers à rendre pour le taf… qui auraient pu etre le DS de maths pour lundi!

Si j’ai commencé tard à fréquenter les garçons je ne suis pas sure d’avoir envie de rattrapper ce que j’ai loupé avec un revival #AdoLovers … J’ai eu 2 longues histoires, vécu avec 2 mecs, totalement differents et aujourd’hui mes envies, mes besoins sont plus affinés que jamais et le rythme doit être rapide sinon je peux vite me lasser, partir et laisser partir…
Plus tu vieillis plus tu sais ce que tu veux. C’est l’experience, l’existence qui forge ce que tu es, ce que tu veux et donc ton destin! « L’existence precede l’essence » BAM!

existentialism-women-existentialism-religion-humor-demotivational-poster-1214588309

J’adore cette formule de Sartre! L’existentialisme… ouai j’ai fait un raccourcis de malade… Mais voilà le constat est là. Je décide de ce que je veux pour moi, je fais mes choix, et mon choix dans ce cas c’est de satisfaire mes envies, mes besoins, et ma logique de progression. Qui peut se contenter d’une amourette quand il a connu la passion? A moins de perdre la memoire c’est quasiment impossible! Enfin si, on peut se « resigner », se dire que ça ne reviendra jamais, que la vie est ainsi faite… Non I REFUSE! Qui peut etre aussi desesperé pour penser qu’à 30ans le grand amour ne se representera plus? J’ai 32ans je ne suis meme pas à la moitié de ma vie (j’espere) et je crois aux fées, au Père Noel, au pays imaginaire et au big love fusion acquisition!

José, plane. Il n’a pas eu la révélation, l’illumination. Il n’a jamais été malheureux. Je lui ai demandé. Car oui dans un échange tout à fait interminable de banalités (sur FB) j’ai voulu donner de la profondeur à notre conversation.

« As tu dejà ete malheureux? »
« Non jamais »
« Ok »

Tout est dit. La souffrance, la peine c’est pour moi la preuve ultime. Pourquoi? Parce que finalement aimer quelqu’un de manière irraisonnée c’est aussi ne plus se contrôler. C’est se perdre, s’abandonner, se sentir bien, libre tout en etant prisonnier de ses sentiments et dépendant de l’autre. Quand une histoire passionnelle s’acheve, il y a des dégâts… émotionnels. On perd un peu de soi, on est triste, nostalgique, perdu, bref on est malheureux…

« Non je n’ai jamais été malheureux, j’ai des coups de blues, parfois, mais c’est tout »

J’ai pensé « ce mec est mort de l’interieur? » puis je me suis dis qu’il fallait peut etre encore le pousser dans ses retranchements et qu’à force il se revelerait enfin! Que neni! José m’a lassée, je suis retournée sur Tinder!

love-me-tinder

 

 

 

 

Tags: , , , , ,

No Comments